Le Jardinier Sarthois c'est...
7500 adhérents et 

37 sections en Sarthe.

Octobre 2018

http://www.lejardiniersarthois.com/image/presid02.JPG                            Le mot DU PRÉSIDENT

Nous venons de vivre un été exceptionnel et un temps apprécié des vacanciers. Ce n’est pas forcement le cas des jardiniers qui ont du se dépenser sans compter pour assurer leur production vivrière. Je l’espère que cette année vous aura apporté satisfaction dans votre activité de jardinage et que vous avez pu déguster les succulents fruits et légumes que vous avez produits avec grands soins et passion. 

De nombreuses sections ont assuré de belles prestations dans les comices et autres fêtes de la ruralité pour mettre en avant le jardinage et montrer qu’il est possible, avec un peu de volonté, de produire une bonne partie de ses légumes. C’est le seul moyen d’être sûr de ce que l’on mange et quel plaisir de déguster ses produits fraichement cueillis, mûrs à point. C’est la récompense des efforts fournis pour produire les légumes de son jardin. Malgré la sécheresse, les présentations ont mis en valeurs de beaux spécimens mais sachons que des gabarits plus modestes sont tout aussi en général plus gouteux. Plus le volume est généreux plus la saveur et les arômes sont dilués. Je tiens à présenter mes excuses auprès des sections dont les comices n’ont pas figuré dans le tableau publié dans le dernier bulletin. C’est que certains comices ne sont pas répertoriés dans le calendrier départemental que nous nous procurons auprès de la chambre d’agriculture. Pour éviter un tel désagrément, il vous faut nous en informer avant la fi n mai car nous ne sommes pas en mesure de les connaître. 

Si la saison a mal commencé à cause des intempéries du printemps qui nous ont contrariés tout est rentré dans l’ordre un peu plus tard pour qui savait attendre. Même si on piaffait d’impatience, la nature du sol a souvent empiré la situation. La difficulté principale a été la préparation du sol, sauf pour les sables, et la réalisation des semis des petites graines. Nous avons eu l’occasion et intérêt de mettre en place un paillage pour économiser l’eau et protéger le sol du soleil brûlant. La maturité du légume préféré de français : la tomate, s’est faite assez précocement et les adeptes de l’effeuillage ont vu apparaitre de belles brûlures sur les fruits à cause des températures caniculaires. Malgré les arrosages bon nombre de tomates ont été atteinte par le « cul noir » et en particulier cornue des Andes, green zébra et noire de Crimée mais cette liste n’est pas exhaustive. Ce n’est pas une maladie mais une réaction des plantes à une déficience d’alimentation en calcium provoquée par des arrosages insuffisants et surtout irréguliers. Rassurez-vous les fruits sont comestibles dès lors que vous éliminez la partie atteinte, d’ailleurs ces fruits ne pourrissent pas.

L’automne arrive et faudra penser à protéger ou rentrer vos légumes avant l’arrivée des gelées surtout si votre terre est humide, et puis surveillez bien vos légumes racines (carottes, panais, endives) qui sont tant convoités par les mulots et surmulots. 

Une fois encore la nature nous a démontré que malgré notre savoir faire et nos petites combines pour essayer de la maitriser, que c’est elle qui décide. A nous de nous accommoder de ses caprices et de ses excès.

Notre prochain congrès aura lieu le dimanche 21 octobre à Marigné-Laillé. Si vous désirez y participer, contactez votre président de section. Espérant vous compter parmi nos adhérents l’an prochain. 

Bonne fi n de saison et bonnes fêtes de fi n d’année.

Gilbert COURANT

                                       

               

retour en haut de page
page actualisée le 6/10/2018

 Pour nous contacter

Par courrier:

LE JARDINIER SARTHOIS

4, rue d'Arcole 

Boite à lettre 47

72000 LE MANS

Par courriel (mèl):

 

 lejardiniersarthois@orange.fr

Notre dernière publication

 Au sommaire de ce numéro
automne 2018

N° 526

Octobre- Novembre - Décembre

2018

 

 Copyright - 2010 - Le Jardinier Sarthois. All Rights Reserved.